La fable du leveur et de l’éleveur

Avant-propos

Photo by Roman Synkevych 🇺🇦 on Unsplash

La fable du leveur et de l’éleveur

Un point de départ, deux ambitions différentes

Convaincre ou comprendre ?

Le lièvre et la tortue

Chacun sa mesure du succès

Dumping contre réalisme

Développement contre itération

Deux accélérations différentes

La reconnaissance des média contre celle des clients

Les vases communicants

La véritable agilité

Le booster est live

Naufrage vs immersion

Recrutement vs coaching

Des doutes des deux côtés…

Roadshow contre terrain

La dernière levée (de trop ?)

Cash out contre cache ta fiche de paie

Le pot aux roses

La prison dorée vs la sortie du tunnel

Épilogue

La métaphore de l’agriculture

La mission est-elle si importante ?

Le “bon” entrepreneur

Le système plus que l’individu

La vitesse est-elle si importante ?

Sources de quelques unes des anecdotes

  • Dicter la roadmap aux équipes : ça part d’une bonne intention mais il faut réaliser qu’à partir d’une certaine taille, ni le CEO ni les investisseurs n’ont assez de contexte pour prendre les bonnes décisions produit. N’hésitez pas à lire l’article du CEO de KissMetrics qui a mis sa boite au tapis à cause de cela
  • Fuite des comptes : une grosse scale up en fintech valorisée plus d’un milliard a (probablement par inadvertance) publié ses comptes de manière publique, elle faisait à peine 8M de CA, avait 4K clients et essuyait des pertes de 18M€
  • Remettre la mission à plus tard : j’avais échangé avec le CEO d’une presque scale-up qui me parlait de sa mission et à qui je demandais ce qu’ils avaient fait dans les 6 derniers mois pour la réaliser. Il m’avait répondu (et de bonne foi) que pour l’instant, la priorité c’était de générer des revenus mais qu’une fois rentable, il comptait bien se consacrer beaucoup plus à la mission. Son raisonnement était qu’il avait besoin de beaucoup de data pour impacter la mission, et que l’étape de développement accélérée actuelle devait permettre de récupérer cette précieuse data. Mais en adoptant ce type de posture, ne confond-on pas la fin et les moyens ?
  • La roadmap dictée par les investisseurs ou les concurrents : de multiples entreprises se font dicter une partie de leur roadmap par les fonds. Cela part souvent d’une bonne intention : les investisseurs l’ont vu fonctionner ailleurs. Mais le “ailleurs” oublie très souvent que chaque contexte est unique. Une application mobile en Chine est presqu’obligatoire. En Europe, peut-être moins. Surtout, va t-elle vraiment résoudre les problèmes pour laquelle on la développe ? Augmenter la fidélité et la rétention par exemple dans le cas d’une application mobile ? Rien n’est moins sûr… Ce qui est certain, c’est qu’elle va consommer énormément de ressources techniques, va complexifier la base de code et sa maintenance au détriment d’autres projets peut-être beaucoup plus stratégique pour l’entreprise. Voir aussi l’exemple de Zalando qui avait mis en place le livraison dans la journée pour se mettre à niveau sur Amazon alors que personne ne se retrouve pieds nus avec un besoin pressant d’une paire de chaussures pour le jour même… Comme le dit Bezos : “Keep our competitors focus on us while we stay focused on the customers”.
  • Développer plus en étant moins : l’exemple d’Apple quand ils avaient lancé leur OS est assez instructive. Ils étaient moins de 100 quand plus de 1000 personnes y travaillaient chez Motorola. Voir aussi Jeff Sutherland qui postule qu’une “A team” est 1000 fois plus efficace qu’une “B team”, quand un A player n’est que 10 fois plus efficace qu’un B player (”How to do twice the work in half the time”).
  • Construire un Service Client extraordinaire : Jonathan Lefevre, ancien de Captain Train, décrit dans son livre “L’obession du service client” comment faire de son Service Client un levier de satisfaction des clients en même temps qu’une source d’amélioration continue pour le produit. Il décrit la pratique du EBS (Everyone Behind Support).

Remerciements

Rester en contact

--

--

--

Tech entrepreneur, Coach, Trainer | Founder @WILL, ex-CPO (Chief Product Officer) at ManoMano, ex Founding Partner at Artefact

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Pierre FOURNIER

Pierre FOURNIER

Tech entrepreneur, Coach, Trainer | Founder @WILL, ex-CPO (Chief Product Officer) at ManoMano, ex Founding Partner at Artefact

More from Medium

6 Product-Led Growth Tactics That Helped Startups Gain Crazy Traction

Captain’s Log: Week 11

Outputs won’t tell value delivered, that’s for outcomes #6

Does Social Media Posting Drive Engagement for B2B SaaS Firms?

B2B Social Media Engagement